« Au fil des Ô comme c’est beau »

30

Notre marcheuse Chef de groupe (nous fûmes 4, en la comptant !) Béatrice nous offrit une bien belle fin de mois d’août avec sa randonnée en boucle entre Eragny Neuville et Méricourt.

Par chance, il pleuvait des rayons de soleil, la beauté des sites révélés de sentiers en sentiers n’en fut que plus éclairée.

Nous nous retrouvâmes donc en gare d’Eragny Neuville, déjà bien guidée par Béa qui nous livra heure de départ de notre train et son quai. La matinée nous marchâmes en faisant connaissance, deux par deux, puisque tout le long de cette randonnée, il y eut deux équipes : Béa et Isa, les « traceuses » (entraînées à la marche nordique par Bernard ?!), plus arrière-garde Anne et moi, usant notre souffle autant à papoter qu’à développer du godillot. Pieds en compote tout de même à l’arrivée !

30

Nous fîmes le tour des étangs de Cergy, par des chemins de confort ou des sentiers parfois peu empruntés qui traversaient partie de bois bien sauvages. Il y eut, pour Anne et moi, de sacrées montées et donc la découverte que le Val d’Oise est joliment et par surprise pour nous bien vallonné. Mais alors qu’elle beauté à chaque site découvert ! certain site étant même très construit, en étage jusqu’aux étangs. Un peu Versailles très équipée, mais Versailles libre et de pleine nature. Nous déjeunâmes face à l’un de ces sites, émerveillées, sur de vieilles pierres, devant une vue panoramique jusqu’à fin d’horizon sur tous les étangs du pays d’Oise.

L’après-midi, Béa eut l’idée judicieuse de  nous offrir l’aventure dans l’Aventure. Chutant de tout son long en se prenant les pattes dans une racine (une peur de schtroumf !), elle le fit au bord d’un jardin d’une maisonnette de charme (enfin de charme, si l’on goûte les instants déjà prélevés au Paradis). Nous nous vîmes accueillis par ses occupants, Françoise et Gérard qui nous reçurent, nous sustentèrent, soignèrent Béa et puis nous bisoutèrent comme cousines de Province. Délicieuse rencontre, curieuse un peu, Gérard évoquant le viagra comme traitement de jouvence…

La balade d’après-midi fut plus relaxante, plate et sans eaux, avec des champs à perte de vue et de jolis villages traversés.

22 km même pas ronchonnés ! (ou si peu)

Hommage à Bernard installé maintenant en 22 ? (sans nous et pour la vie !!??)

Ce fut, tout (organisation et choix de la randonnée, ambiance si joyeusement conviviale) fut im-pec-ca-ble bien, comme l’on dit dans le 22…

Merci à toi, Béa, et petit conseil pour ta prochaine rando avec nous et à nos côtés : va lentano à la marche, l’important est de contempler et respirer bien ! Là, je te taquine.

Bises que tu mérites amplement et.. A tout bientôt, j’espère !

Caroline